Thème 5 : Interaction et coopération

De GDR I3
Aller à : navigation, rechercher
Responsables  :
 Gaëlle Calvary, Institut polytechnique de Grenoble, Gaelle.Calvary@imag.fr, membre de l'AFIHM
 Thierry Nodenot, IUT Bayonne, Université de Pau et des Pays de l'Adour, membre du Conseil d’Administration de l’ATIEF
Thierry.Nodenot@iutbayonne.univ-pau.fr

Contexte général et cadre des recherches

L’ingénierie des systèmes interactifs est au cœur du thème 5. Les recherches portent sur l’étude des concepts, modèles, méthodes et outils en support à l'analyse, la conception, la réalisation et l'évaluation de tels systèmes. Au cœur des actions de ce thème se trouvent de nombreux sujets qui ont fait l'objet, sur la période 2009-2012, de groupes de travail, d'ateliers et/ou de conférences :

  • Systèmes interactifs innovants : personnalisation et adaptation des systèmes interactifs (plasticité des IHM), systèmes interactifs mixtes (interfaces tangibles, réalité augmentée, systèmes pervasifs), environnements supports à la collaboration (jeux sérieux, collecticiels)
  • Ingénierie avancée : modèles formels pour l'interaction homme-machine, ingénierie dirigée par les modèles des systèmes interactifs, analyse des traces (suivi, évaluation, adaptation au cours de l’interaction).

Si les deux dimensions « Systèmes interactifs innovants » et « Ingénierie avancée » sont stables, les sujets traités sont, au contraire, dynamiques. Ainsi, en 2011, la création conjointe de quatre groupes de travail AFIHM-GDR I3 a vu le jour, répondant à des problématiques émergentes :

  • IHM, développement durable et technologies persuasives,
  • Réseau de plateformes d’usage : vers des Living Labs et des Fab Labs,
  • Interaction tangible,
  • Visualisation d'information, interaction et fouille de données.


Outre l’Interaction Homme-Machine et les Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain, les autres domaines très mobilisés par les chercheurs informaticiens de ce thème concernent l’Intelligence Artificielle (représentations, raisonnements, ingénierie des connaissances), les systèmes d’information (Web de données, Workflow, …), le génie logiciel (ingénierie dirigée par les modèles), ... mais aussi les Sciences Humaines et Sociales tant sur la partie EIAH (cf. travaux de Michael Baker qui est l’un des animateurs principaux de la communauté SHS pour les EIAH et ceux de André Tricot dans le domaine de l’ergonomie et de la cognition, …) qu’IHM. Les recherches sont conduites dans un cadre volontairement pluridisciplinaire.

Organisation

Historiquement, le thème 5 du GdR s’est construit par le rapprochement de différents groupes de travail :

  • Les environnements informatiques pour l’apprentissage humain (EIAH). Ce sujet était porté par l’ancien GT 4.1 dirigé par J. Nicaud puis P. Tchounikine,
  • Les systèmes interactifs mobiles et ubiquitaires. Ce sujet relevait de l’ancien GT 4.2 « Mobilité et Ubiquité », dirigé par L. Nigay et J. Canals, à l’origine de la conférence annuelle UbiMob,
  • La multimodalité, développée dans l’ancien GT 4.3 dirigé par Y. Bellick et N. Vigouroux,
  • Les collecticiels, explorés dans l’ancien GT 4.4 dirigé par B. David et G. Bourguin,
  • La visualisation interactive, sujet d’étude de l’ancien GT 4.5 dirigé par M. Hascoet,
  • L’adaptation des systèmes interactifs dans un monde mixte en évolution. Ce sujet était un point central de l’ancien GT 4.6 dirigé par G. Calvary, A.-M. Dery-Pinna, E. Dubois et D. Scapin.

Sur la période 2009-2012, l’activité du thème s’est restructurée en groupes de travail consensuellement définis avec les sociétés savantes AFIHM et ATIEF. Les collaborations au sein du thème se sont également intensifiées avec, par exemple, l’organisation d’un workshop "IHM avancées pour l'apprentissage" lors de la conférence EIAH 2011 co-organisé par Audrey Serna (AFIHM) et Sébastien George (ATIEF).

Animation du thème

Les animateurs successifs du thème (C. Kolski, P. Tchounikine, G. Calvary, T. Nodenot) ont toujours cherché à tirer partie de l’ancrage fort de ce thème à l’intersection de nombreux champs du GdR I3. La recherche d’unité, de décloisonnement et de dissémination est clairement le mode retenu pour l’animation de ce thème. Le thème a ainsi été moteur dans l’organisation des écoles d’été « Intelligence ambiante » et l’édition en versions française et anglaise de l’ouvrage consécutif à ces journées. Des efforts particuliers d’implication des sociétés savantes ont été déployés en 2011-2012 pour une cohérence scientifique, politique et économique.

Les événements organisés par le GdR (écoles sur l’intelligence ambiante, assises), les réunions intra-thème (journées IHM et EIAH) et les réunions de comité directeur sont des moments privilégiés de croisement scientifique et de mise en place d’actions communes. C’est par ces moyens que le thème 5 a pu contribuer à l’émergence et au soutien des Actions de Recherche Transverses (ART) dans le domaine de l’Adaptation et de la Composition à finalité humaine, actions pour lesquelles les acteurs et laboratoires se reconnaissant dans le thème 5 se sont ensuite mobilisés.


Intégration et liens avec la communauté scientifique

Les activités du thème se placent naturellement au cœur des associations et des manifestations des domaines concernés :

  • la communauté IHM s’est structurée il y a longtemps. L’AFIHM (http://www.afihm.org/), sa société savante, en est la clé de voûte. L’AFIHM soutient, en particulier, l’organisation de la conférence annuelle IHM, de rencontres jeunes chercheurs tous les deux ans ainsi que d’écoles d’été. Depuis 2011, elle co-soutient avec le GDR I3 des groupes de travail. Elle parraine également des conférences telles qu’UbiMob ;
  • la communauté EIAH est structurée autour des éléments suivants : l’association ATIEF (Association des Technologies de l'Information pour l'Education et la Formation http://atief.imag.fr/), membre de l’ASTI ; la revue scientifique en ligne Sticef (Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Éducation et la Formation, http://sticef.univ-lemans.fr/); les conférences EIAH et TICE ; des rencontres jeunes chercheurs tous les 2 ans ; une représentation dans le réseau Européen actuel (Stellar) via le laboratoire LIG de Grenoble (cf. http://www.stellarnet.eu/°).

En plus de ces événements réguliers, des réunions de travail intra thème sont organisées. Le thème 5 participe également activement aux événements du GDR pour une ouverture scientifique aux autres thèmes. Les Assises et les écoles d’été restent le lieu privilégié de rencontre, permettant en particulier une co-construction avec les autres thèmes. Le thème 5 y organise régulièrement des ateliers et invite des conférenciers du domaine. Par exemple : Joëlle Coutaz et James Crowley à l’école d’été « Intelligence ambiante » à Lille en 2009 ; l’atelier IHM&IDM et la conférence invitée de Franck Tarpin-Bernard sur les Serious Games à Strasbourg lors des assises en 2010 ; la conférence invitée de Patrick Felicia sur « Learning with Games » et l’atelier sur le sujet "Location-based learning: Education in the Wild” par Elizabeth FitzGerald, Learning Sciences Research Institute, University of Nottingham) lors de la deuxième édition de l’école d’été « Intelligence ambiante » en 2011 ; la conférence invitée de Michael Baker (DR CNRS - Telecom ParisTech) intitulée « Les Sciences de l’Apprendre » lors des assises 2012 du GDR I3 à Toulon/Porquerolles ; l’atelier « Traitement Automatique des langues et EIAH : objets d’étude et de recherche » lors des assises 2012 du GDR I3 à Toulon/Porquerolles avec notamment la conférence invitée de Stefan Trausan Matu ("Politehnica"- Université de Bucarest).

Par leur implication dans les sociétés savantes de leurs domaines, les membres du thème participent à la réflexion sur le futur de la recherche de leur domaine. Par exemple : l’atelier PIRSTEC en 2009 dont la synthèse a été transmise à l’ANR pour alimenter les futurs appels à projets de l’ANR dans le domaine des Sciences et Technologies Cognitives ; la contribution à la rédaction d’un texte cadre positionnant la recherche en EIAH dans le cadre de l’évolution actuelle du Comité National du CNRS (CoNRS). Ce texte défendant l’interdisciplinarité au sein du CNRS a ensuite été soumis à la CID 42 « Sciences de la Communication » du CoNRS ; la structuration des recherches en concertation avec les sociétés savantes avec des résultats tels que la création de groupes de travail conjoints (AFIHM), une cartographie des acteurs, conférences et revues en EIAH ainsi que la construction d’un dictionnaire et d’un thésaurus (ATIEF).

Pont avec les entreprises

Les équipes de recherche du thème 5 entretiennent de nombreuses relations avec les entreprises du pôle de compétitivité Cap Digital centré sur le numérique (cf. http://www.capdigital.com/), tant dans la mise en œuvre de projets européens (appels ERC) et nationaux (appels ANR) que d’actions de transfert. Le thème 5 du GdR est particulièrement bien positionné pour profiter des synergies avec ce pôle, l’enquête récente (cf cartographie de la recherche en EIAH) menée par le ministère de l’enseignement supérieur DGESIP/MINES ayant montré le grand nombre de projets menés par les laboratoires en collaboration avec des entreprises de toute taille et sur l’ensemble du territoire national.

Mots-clés

Thème :

Ingénierie des Interactions
Interaction Homme-Machine Environnements Informatiques pour l'Apprentissage Humain

Sujets traités :

Modèles de contexte : Utilisateur Plate-forme Environnement Interaction Interface Scénarios pédagogiques
Interactions avancées : Multimodalité Systèmes mixtes Plasticité Personnalisation des interactions Tuteurs et agents intelligents
Systèmes avancés : Jeux sérieux MOOC (Massive Open Online Courses) Simulations et micro-mondes
Traitements avancés : Analyse des interactions Ontologies éducatives Web sémantique Raisonnement Représentation des connaissances

Equipe d'animation

  • Gaëlle Calvary (LIG, Grenoble)
  • Thierry Nodenot (LIUPPA, Bayonne)