Présentation

De GDR I3
Aller à : navigation, rechercher

Le GDR I3 : Pour qui ? Pourquoi ?

Le GdR i3 (Information-Interaction-Intelligence) a été créé en janvier 1998 par la refonte des anciens PRC-GdR BD3 (Bases de Données), CHM (Communication Homme-Machine)  et IA (Intelligence Artificielle). Il a été renouvelé en janvier 2002, janvier 2006 et novembre 2009, au gré des évolutions structurelles des départements et instituts du CNRS, porté par les directrices et directeurs successifs, C. Garbay, J. Lemaître et F. Sèdes.

Le GdR I3 est l'un des GdR d'animation de l’INS2I du CNRS, autour des problématiques liées au traitement informatique du traditionnel triptyque donnée/information/connaissance. Le cœur de métier du GdR s'articule autour de ces trois concepts fondamentaux et de leur étude en six thèmes « verticaux » :

  • l'Information à travers les thèmes Ingénierie par et pour les modèles dans les Systèmes d'Information et Masses de données et accès à l'information,
  • l'Interaction à travers le thème Interaction et Coopération,
  • l'Intelligence à travers les thèmes IA Fondamentale, Ingénierie des Connaissances et Systèmes Multi-Agents,

et un thème « transversal » portant sur le Document Multimédia.

Trois cercles I3 40x40 v2 90dpi.png


Outre l’animation classique des thèmes (journées et groupes de travail inter-GdR et internes au GdR), le GdR I3 organise chaque année une manifestation d’envergure visant à réunir l’ensemble des participants, avec un encouragement à la mobilité des doctorants. Les Assises_GDR_I3 alternent ainsi avec l’Ecole Thématique, organisée dans le cadre du dispositif des écoles du CNRS. Ces événements ont permis de tisser des liens entre les acteurs (issus de près de 100 laboratoires) de ces différents thèmes pouvant aller de la simple collaboration jusqu’au dépôt de projets communs auprès d’agences de moyens françaises et européennes. Au-delà de ces actions structurantes, le GdR I3 constitue, à travers les listes de diffusion et autres modes d’interaction moins formels, un relais de diffusion d’informations relatives aux offres de recrutement, à la tenue de colloques et de conférences tant en France qu’à l’étranger, mais également de mobilisation sur des sujets stratégiques. Parallèlement, un tissu riche de relations a été établi entre le GdR I3 et de nombreuses sociétés savantes et associations (AFIHM, AFIA, AFPC, ATALA, ATIEF, ARIA, EGC, GRAC, GRCE, IFIP, INFORSID,…).

Le nombre de collègues, chercheurs, enseignants, doctorants et industriels – à ce jour plus de mille quatre cents – identifiés via le bulletin du GdR ne cesse de croître, attestant de la vitalité des domaines de recherche qu’embrasse le GdR.

L'un des objectifs initiaux du GdR I3 fut d'aider au développement et à l'animation de communautés fortes liées à ces différents thèmes et de favoriser leur interaction. Cet objectif a été atteint avec une réussite certaine, et si le GDR I3 se doit de rester un acteur majeur de cette animation, une ouverture de celui-ci vers les défis et enjeux de sociétés actuels est apparue à la fois nécessaire et naturelle. En effet, l'évolution des technologies liées au traitement informatique des données, des informations, des interactions et des connaissances, place le GDR I3 au cœur de très nombreux défis et enjeux sociétaux tels que, entre autres, l'Intelligence ambiante, le Big et Open Data, l'Informatique en nuage, le SoLoMo (Social-Local(isé)-Mobile).

Ainsi, le GdR i3 profite de son renouvellement pour :

  • d'une part, s'orienter vers des objectifs scientifiques plus en lien avec la société civile et à la fois plus transversaux à travers des Action de Recherches Transverses (ART);
  • et, d'autre part, se doter d'une nouvelle structuration et gouvernance permettant de nouvelles actions plus propices à cette évolution.



Direction actuelle