GT Géométrie Discrète

De GDR IGRV
Aller à : navigation, rechercher

Autres sites : http://lama.univ-savoie.fr/gt-geodis/ et http://gt-geodis.gdr-im.fr/

Responsables : Yan Gérard (LIMOS, Clermont-Ferrand) et Nicolas Passat (CReSTIC, Reims)

Mots-clés : Topologie et géométrie discrète, morphologie mathématique, analyse d'image, graphe et image.


Liste des journées du groupe de travail

Chaque manifestation est destinée à tous les thèmes du GT GéoDis. De plus, les journées sont organisées chaque année par des laboratoires différents, afin de faire tourner au mieux les lieux de rencontre et de favoriser une représentativité de toutes les tendances du GT GéoDis.


Objectifs

La géométrie discrète est un domaine de recherche qui vise à définir une géométrie consistante sur des espaces discrets, qui apparaissent naturellement en informatique. Les images numériques forment un exemple parmi d'autres des espaces qui intéressent la géométrie discrète. La communauté s'intéresse à la fois aux propriétés théoriques des objets définis dans ces espaces discrets, aux algorithmes pour les extraire ou les manipuler, et aux applications potentielles de ces outils à l'analyse ou à la synthèse d'image et de formes.


Historique

La communauté française de Géométrie Discrète a commencé à se constituer dans les années 1990, à Strasbourg autour de Jean Françon et Jean-Pierre Reveillès, à Grenoble avec Annick Montanvert et Jean-Marc Chassery, et à Paris avec Maurice Nivat, avant de s'étendre plus largement sur le territoire. Elle est à l'origine de la conférence internationale DGCI (Discrete Geometry for Computer Imagery) et de réunions moins formelles organisées à l'Université Paris VII, à l'ENS Ulm, ou plus tard à Clermont-Ferrand par le LAIC et à Lyon par le LIRIS. Un groupe de travail était ainsi constitué avant la création du GdR IM, Groupe de Recherche du CNRS en Informatique Mathématique (qui a succédé au GdR ALP - "Algorithmique Langage et Programmation") ; néanmoins, son accueil au sein du GdR IM lui a procuré une structure et une visibilité nationale. Des journées annuelles du GT ont été financées, tandis que les outils de communication du GdR étaient mis en commun : le serveur de listes du GdR et les journées annuelles du GdR IM donnant l'occasion de s'initier à ses différents champs de recherche. Le groupe s'est alors intégré dans la vaste communauté française de l'Informatique Mathématique ; la géométrie discrète y a ainsi été mieux reconnue. Les membres du GT GéoDis se trouvant souvent à l'interface des nouvelles sections 6 et 7 de l'INS2I, le GT GéoDis s'est rapproché - et a rejoint en 2014 - le GDR IGRV, sans pour autant quitter le GdR IM. De façon identique au GT Modélisation Géométrique, le Groupe de Travail de Géométrie Discrète a aujourd'hui une double tutelle : GdR IM et GdR IGRV.


Activités scientifiques

La vocation du groupe de travail de géométrie discrète est de participer à l'animation de la recherche française dans ce domaine. Le GT GéoDis a développé les liens entre les approches fondamentales de la géométrie discrète (combinatoire des mots, langage, systèmes dynamiques, arithmétique) et les approches algorithmiques de la géométrie discrète (issues de la communauté plus proche de l'analyse d'image, de la reconnaissance des formes ou de l'informatique graphique). On note aussi des rapprochements avec les thèmes connexes des GT Géométrie Algorithmique et Modélisation Géométrique.

A niveau international, les activités scientifiques du GT GeoDis se retrouvent dans le TC 18 de l'IAPR : http://www.tc18.org/. Les principaux résultats de la communauté scientifique fédérée, au niveau national, par le GT GéoDis sont diffusés au sein de quelques conférences :

  • DGCI - IAPR international conference on Discrete Geometry for Computer Imagery
  • ISMM - International Symposium on Mathematical Morphology
  • IWCIA - International Workshop on Combinatorial Image Analysis
  • CTIC - International Workshop on Computational Topology in Image Context


Laboratoires participants

Environ 70 permanents (dont 23 femmes) et 30 non-permanents

Unité Code Tutelle(s) Correspondant Nb. Perm. Nb. Doctorants
LIGM UMR 8049 CNRS, U. PEM, ESIEE-Paris, École des Ponts ParisTech M. Couprie 14 5
XLIM UMR 7252 CNRS, U. Poitiers E. Andrès 8 2
LORIA UMR 7503 CNRS, U. Lorraine, INRIA I. Debled-Rennesson 6 3
LIRIS UMR 5205 CNRS, U. Lyon 1, U. Lyon 2, INSA Lyon, EC Lyon D. Coeurjolly 5 2
LIMOS UMR 6158 CNRS, U. Blaise Pascal, U. Auvergne Y. Gerard 5 1
ICube UMR 7357 CNRS, U. Strasbourg, INSA Strasbourg, ENGEES M. Tajine 4 _
LIF UMR 7279 CNRS, U. Aix-Marseille E. Thiel 4 _
LAMA UMR 5127 CNRS, Univ. Savoie Mont Blanc J.-O. Lachaud 3 3
GIPSA-Lab UMR 5216 CNRS, U. Grenoble Alpes, Grenoble-INP I. Sivignon 3 1
LSIS UMR 7296 CNRS, U. Aix-Marseille, U. Toulon, ENSAM M. Daniel 3 _
LaBRI UMR 5800 CNRS, U. Bordeaux, Bordeaux INP A. Vialard 2 1
ISIT UMR 6284 CNRS, U. Auvergne A. Vacavant 2 1
IRIF UMR 8243 CNRS, U. Paris-Diderot V. Berthé 2 1
IRCCyN UMR 6597 CNRS, U. Nantes, EC Nantes, École des Mines de Nantes N. Normand 1 3
CReSTIC EA 3804 U. Reims Champagne-Ardenne N. Passat 1 3
GREYC UMR 6072 CNRS, U. Caen, ENSICaen S. Fourey 1 _
LIRMM UMR 5506 CNRS, U. Montpellier C. Fiorio 1 _
MIA EA 3165 U. La Rochelle G. Wallet 1 _
LHC UMR 5516 CNRS, U. Jean Monnet J.-M. Becker 1 _
S2HEP EA 4148 U. Lyon 1, ENS Lyon C. Mercat 1 _